Bourse
Texte

Profitez des opportunités proposées par Monsieur le Marché

Leçon 7 Module 6

5ème clé : profitez de l'irrationalité du marché 

Maintenant, vous avez compris que le marché boursier n’est pas en adéquation avec la réalité économique, les prix étant fixés par des individus majoritairement irrationnels. Mieux vaut revendre ou acheter une action en ayant une stratégie pertinente comme la méthode QARP.

Métaphore de Monsieur le Marché

D’ailleurs, notre ami Benjamin Graham, qui a été le professeur de Warren Buffett et qui est l’un des pionniers de l’investissement dans la valeur, a transmis une belle métaphore du comportement du marché boursier. Nous allons vous là raconter. La morale de cette métaphore est qu’il ne faut surtout pas tenir compte des variations des cours de bourse à court terme et agir sur le coup des émotions.

Son histoire de Monsieur le Marché est une leçon brillante qui explique comment et pourquoi le prix des actions est souvent irrationnel. Nous allons vous la raconter de ce pas. Pour une plus simple compréhension de l’histoire, nous avons un peu modifié le texte d’origine. Toutefois le sens de l’histoire reste le même. Voici la métaphore :

Imaginez que vous soyez l’associé de Monsieur le Marché au sein d’une entreprise prospère. Chaque jour, sans exception, Monsieur le Marché définit le prix auquel il est disposé, soit à acheter votre part de l’entreprise, soit à vous vendre sa part. L’entreprise qui vous appartient à tous les deux a la chance d’avoir des perspectives économiques et des bénéfices qui augmentent régulièrement dans le temps, ce qui n’est pas le cas des offres d’achat ou de vente de Monsieur le Marché. Car voyez-vous, Monsieur le Marché est, sur le plan affectif, instable. Certains jours, il est enjoué et voit la vie en rose. Ces jours-là, il est prêt à vous racheter très haut les parts que vous détenez dans l’entreprise. D’autres fois, Monsieur le Marché est complètement abattu et, ne voyant arriver que des problèmes, il vous fait une offre très basse pour acheter vos parts de l’entreprise. Monsieur le Marché a un autre trait de caractère touchant, nous dit Benjamin Graham. Il ne se blesse pas si vous repoussez ses propositions. Si vous ne prêtez pas attention aux offres de Monsieur le Marché, cela ne l’empêchera pas de revenir vous voir le lendemain avec de nouvelles offres de prix. »

Benjamin Graham insiste aussi sur le fait que c’est le porte-monnaie de Monsieur le Marché qui est intéressant, pas son intelligence. Si Monsieur le Marché est d’humeur à agir rationnellement, vous êtes libres de ne pas répondre à ses attentes en ne lui revendant aucune de vos actions par exemple ou en ne lui achetant aucune action. A l’inverse, lorsque Monsieur le Marché est irrationnel, il est possible de bénéficier de son incohérence en lui achetant des actions de qualité à un très bon prix ou bien en lui revendant toutes vos actions pour pourquoi pas les lui racheter plus tard à un bien meilleur prix. Mais sachez que ce serait un désastre si vous tombiez sous son influence.

En effet, ce que Benjamin Graham veut nous faire comprendre c’est que si vous paniquez à cause d’une baisse de prix sur les actions que vous possédez, vous aurez tendance à les vendre trop rapidement sous le coup de vos émotions négatives et vous perdrez de l’argent. Alors, que si vous n’aviez pas prêté attention aux variations des prix de vos actions, vous auriez gardés vos entreprises de qualité plus longtemps. Les prix seraient ensuite très certainement remontés et vous auriez pu gagner plus voire beaucoup plus d’argent. Vous pourriez même profiter de cette baisse de prix pour acheter encore plus d’actions à un prix d’ami.

Morale de cette métaphore

La morale de cette métaphore est d’utiliser les fluctuations du marché à son avantage pour acheter de bonnes affaires puis les revendre si elles deviennent beaucoup trop chers.

Les leçons qu’on peut retenir de cette histoire sont :

  • D’une part, ne pas porter attention aux fluctuations du marché à court terme. Il est important que vous ayez toujours à l’esprit que les prix des actions varient tous les jours. Les prix des actions peuvent parfois atteindre des sommets et parfois aussi dégringoler. L’essentiel est de garder votre calme et votre sang froid quand les prix des actions que vous détenez chutent sans raison particulière. Si vous savez que l’entreprise est une entreprise de qualité, alors il n’y a aucune raison de revendre vos actions.
  • D’autre part, il faut profiter des changements d’humeurs de notre ami Monsieur le Marché pour acheter des entreprises de qualité à un prix raisonnable. Warren Buffet s’exprimait ainsi : « la vitesse à laquelle le succès de l’affaire est reconnu n’est pas si importante tant que la valeur intrinsèque de l’entreprise augmente à un rythme satisfaisant ». La valeur intrinsèque c’est en quelque sorte la valeur que vous déterminez vous-même par une analyse fondamentale. En réalité, une reconnaissance tardive est même un avantage : elle nous donne la chance de pouvoir acheter encore plus d’une bonne chose à un prix soldé.
  • De plus, la réaction appropriée d’un investisseur face à une baisse est la même que la réponse du propriétaire d’une affaire quand on lui en propose un prix inintéressant : ignorer l’offre ! Il est possible d’apprendre progressivement à ne pas céder à la panique et à ne pas agir sans réfléchir en réponse aux caprices du marché.
  • En outre, Warren Buffett nous explique que non seulement nous nous basons sur la mauvaise variable, à savoir les cours de bourse, mais en plus nous la surveillons trop souvent et nous sommes trop prompts à réagir quand nous n’aimons pas ce que nous voyons. Si vous déteniez une affaire et que vous n’aviez pas une cotation quotidienne pour mesurer sa performance, comment pourriez-vous suivre ses progrès ? He bien tout simplement :
    • En mesurant la croissance de l’affaire
    • Et en mesurant la rentabilité de l’affaire

Ainsi vous laisseriez simplement les facteurs économiques de l’affaire vous dire si vous augmentez ou abaissez la valeur de votre affaire.

Conclusion

En conclusion, le marché boursier reflète le comportement cumulatif de milliards de décisions prises par des millions d’investisseurs. Chacune de ces décisions est indépendante de toute les autres. Dans le cas du marché boursier ces décisions émanent non seulement des investisseurs mais également des traders et des spéculateurs. Chaque personne a une vue partielle du marché et tous agissent selon cette information. Pour vous enrichir, vous devez donc utiliser les fluctuations du marché à votre avantage afin d’acheter des bonnes affaires à un très bon prix et revendre uniquement celles qui sont devenues beaucoup trop chères.

Pen
>

Inscrivez vous à la newsletter